INTERVIEW : Olaf, le baroudeur

Je ne sais pas vous, mais personnellement je ne connaissais pas vraiment le Braque hongrois (ou Vizsla) ! Stéphanie, la maman d'Olaf, nous fait découvrir cette race méconnue et nous parle des vacances en compagnie de son chien. Tout un programme en cette période estivale !

Encore une belle rencontre il y a quelques semaines avec Stéphanie et Julien lors de notre shooting avec le jeune Olaf ! Ce jeune couple très attachant est passionné d'escapades et d'aventures. Ils nous donnent tous leurs conseils pour voyager au mieux avec son chien. C'est aussi l'occasion de découvrir une race que l'on ne voit que peu souvent, et qui, j'en suis sure, vous tapera dans l'oeil autant qu'à moi !


Mais rien ne vaut une présentation par Stéphanie elle-même :

« Avec Julien, mon conjoint, nous vivons à Paris, même si nous partons très souvent en bord de mer ou à Fontainebleau en Seine et Marne. Nous aimons les grands espaces et cela semble convenir parfaitement à Olaf : il est chanceux pour un chien parisien ! Actuellement nous travaillons à notre compte dans le secteur du e-commerce. Cela nous permet de nous déplacer facilement, car pour travailler nous n’avons besoin que de notre ordinateur et d’une connexion internet. Depuis toute petite j’ai toujours eu des animaux et je ne me vois absolument pas vivre sans ! C’est à peu près la même chose pour Julien. Les animaux sont vrais et ne vous trahissent jamais ! »


Comment Olaf est-il arrivé dans ta vie ?

Avant d’accueillir Olaf, avec Julien, nous avons eu un bouledogue français pendant 8 ans avec qui nous étions très fusionnels. Il était vraiment charismatique, un vrai bouledogue ! Après son décès qui a laissé un immense vide, nous avons eu besoin de laisser un peu de temps avant d’être prêts à adopter un nouveau chien. Puis nous avons ressentis le besoin d’accueillir un nouveau compagnon afin de partager pleins de choses avec lui.

En juillet 2018, nous avons fait une première visite chez l’éleveuse d’où vient Olaf : Mme Isabelle Aaron, Élevage du Champs Cleuet dans le Val d’Oise. Nous sommes immédiatement tombés sous le charme de la race et de Lutcho, le "futur" papa d'Olaf ! Nous avions besoin de prendre le temps de bien connaître la race et ce fût une superbe rencontre. C’est une femme qui est passionnée par le braque hongrois, son élevage est vraiment incontournable, le tout dans un environnement à taille humaine. Olaf est né en septembre et est ensuite arrivé chez nous en novembre 2018 pour notre plus grand bonheur !

Qu’est-ce qui t’a poussé à choisir le braque hongrois plutôt qu’une autre race ?

Il est clair que le braque hongrois n’est pas aussi connu que le braque allemand ou même le Weimar. Dans la rue, on nous interpelle souvent pour nous demander quelle est la race d’Olaf. Avec Julien nous étions à la recherche d’une race de chien assez robuste, athlétique et douce. Un jour, il est tombé sur un article parlant du braque hongrois. Nous nous sommes ensuite beaucoup renseignés et je suis tombée sur une interview de Mme Aaron (l’éleveuse de Vizsla) qui parlait de son coup de cœur pour la race, de son élevage etc… On s’est rapidement dit que c’était une race qui pourrait correspondre à notre mode de vie, nos attentes, et surtout que ce serait un chien avec qui nous pourrions partager un maximum de choses.

Nous avons eu un bouledogue français pendant 8 ans, qui avait d’importants soucis de respiration malgré une intervention du voile du palais et nous regrettions souvent de ne pas pouvoir l’emmener avec nous lors de grandes balades. Il était très volontaire mais pour le protéger il fallait le préserver un maximum et cela nous a souvent fait de la peine…

Le braque hongrois est un chien très "collant" : ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme le Velcro ! Il est doté d’une très grande sensibilité, c’est pourquoi il est important d’être très doux et juste avec lui. Une main de fer dans un gant de velours...

La phase de socialisation est très importante pour qu’il ne soit pas trop timide, ni craintif. C’est un chien qui aime son maître plus que tout, qui supporte difficilement la solitude de manière générale, même s’il y a toujours des exceptions heureusement ! Les personnes souhaitant adopter un braque hongrois doivent être en mesure de lui accorder énormément de présence au quotidien. Sans parler du fait que ce sont des chiens qui ont besoin d’une activité physique assez intense, même si à la maison ils sont calmes et adeptes des bonnes siestes… C’est un chien qui est heureux quand il a l’occasion de courir en toute liberté. Il adore ça.

Ce sont aussi des chiens très intelligents, curieux et attentifs, ce qui permet de leur apprendre beaucoup de choses, même si parfois leur énergie et leur impatience viennent parasiter le boulot !

En quelques mots le braque hongrois est un chien énergique, sensible, très loyal et surtout amoureux de ses maîtres ! Il sera le compagnon idéal pour des personnes dynamiques qui aiment les activités en plein air et qui sont en mesure d’accorder beaucoup de temps à leur chien.

Que dirais-tu du caractère d’Olaf ? Est-il représentatif du braque hongrois ?

Je pense qu’Olaf représente très bien le braque hongrois, car il est très sensible et énergique. C’est notre Velcro à nous ! Le gros plus du fait qu’il soit si "collant" est qu’il ne s’éloigne jamais trop loin de nous : il peut donc facilement être promené sans laisse, même dans des endroits où il y a beaucoup de distractions.

Il a clairement besoin de notre présence et ne supporte pas vraiment la solitude… Il est très athlétique et me surprend de plus en plus par ses capacités ! Il court à une vitesse folle et est un as de l’escalade ! Autant dire que je suis souvent à la traine par rapport à lui…

C’est un chien qui a deux visages car il peut parfois ressembler au "premier de la classe" : sage, obéissant et attentif ; et parfois quand son humeur n’est pas au beau fixe, il est très impatient, têtu et ne veut plus vraiment écouter !

Comme pas mal de braques hongrois que je connais, il adore s’exprimer. Quand il veut quelque chose, il sait se faire entendre. Il est prêt pour The Voice ! De manière général il est très expressif, que ce soit avec sa voix ou sa gestuelle : la fameuse patte sur la jambe, les petits mordillements...

Avec les autres chiens cela se passe très bien, même si Olaf est parfois un peu trop dynamique et peut donc effrayer certains chiens timides ou de petite taille. C’est notre "gros lourdaud" qui adore le contact plus que tout !!

Comment décrirais-tu votre relation aujourd’hui ?

Avec Olaf nous avons une relation très fusionnelle, c’est un vrai membre de la famille ! Depuis ses 2 mois nous nous sommes très investis auprès de lui, les débuts ont parfois été difficiles mais c’est un vrai bonheur de le voir évoluer au fil des mois. Il est hyper attachant ! Comme c’est un grand chien, la croissance a été impressionnante ! Quand nous l’avons eu à ses 2 mois il pesait 7kg, et maintenant il a atteint les 30kg à presque 10 mois.

Sa taille ne nous empêche pas de partager énormément de choses avec lui, nous l’amenons un peu partout avec nous, souvent pour de grandes balades car nous aimons découvrir de nouveaux endroits. Avec lui c’est encore plus sympa ! Il adore ça également car il n’est pas rare que 5 minutes avant d’arriver sur un lieu de balade, il se mette à couiner et ne tienne plus en place dans la voiture ! Il se trompe rarement sur le timing…

C’est un chien hyper attaché à nous, du coup, quand nous n’avons pas le choix et que nous devons le laisser seul, il faut respecter un petit rituel pour que cela se passe bien. Tout d’abord je "prépare le terrain" : à savoir, ranger les objets sensibles pour qu’il ne se blesse pas ou ne nous détruise rien de précieux. Il n’est pas particulièrement destructeur mais il est déjà arrivé une fois qu’il s’acharne sur mon casque audio tout neuf… Donc on ne sait jamais ! Ensuite, afin d’éviter l’ennui et pour qu’il s’amuse positivement en notre absence, je dispose à différents endroits du salon des petites friandises, c’est vraiment très efficace il n’en loupe pas une ! Si besoin nous lui préparons un jouet Kong garnis avec des croquettes et du beurre de cacahuète (à mettre au congélateur pendant 20 minutes pour qu’il ne soit pas dévoré en 2 minutes), que nous donnons au moment du départ, ainsi il se jette dessus et ne remarque même pas que nous sommes partis. Parfois, je laisse même des "leurres", comme un vieux torchon sur la table, pour qu’il se focalise dessus plutôt que sur d’éventuels objets sensibles.

Je pense qu’il est important de ne pas dire au revoir de façon excessive à son chien car cela pourrait générer de l’angoisse au moment du départ. Avec toutes ses petites astuces, cela se passe de mieux en mieux, même si nous préférons qu’il soit avec nous !


Quel est le meilleur souvenir que tu aies avec Olaf ? Et le moment le plus embarrassant ?

Chaque jour nous passons de bons moments avec lui donc nous avons déjà énormément de beaux souvenirs... Surtout quand nous partons en balade ensemble et que nous explorons de nouveaux endroits. J’adore le voir courir dans la nature, il a l’air si heureux ! Un de mes plus beaux souvenir est quand il s’est jeté à l’eau et a nagé pour la première fois. Il aimait l’eau mais n’allait jamais plus loin que la moitié de ses pattes. Julien s’était mis dans l’eau plus loin et Olaf a fini par se lancer et nager jusqu'à lui. C’était trop mignon car une fois arrivé au niveau de Julien, Olaf a voulu se réfugier sur ses épaules et avec son gabarit, cela a fait rire tous les gens qui regardaient la scène ! Julien avait des traces de griffures partout sur le torse...

Olaf n’a jamais fait de très grosses bêtises à la maison, à part me grignoter une fois mon casque audio ou des paires de chaussettes… Le moment le plus embarrassant a été, quand sur une plage de Normandie, Olaf a été attiré par un groupe de jeunes adolescents qui trainaient une immense licorne gonflable sur le sable afin de la mettre à la mer. Je pense qu’Olaf a eu peur de cet objet un peu impressionnant, il a commencé à courir derrière, l’air intrigué, et a finit par mettre un coup de crocs dedans pour la retenir car les jeunes ados la tiraient… Je ne vous raconte pas la gêne quand nous avons vu la scène !! Nous étions un peu loin et nous n’avons pas pu intervenir à temps… Moment très embarrassant !

Olaf voyage beaucoup avec vous. Peux-tu nous raconter quelques anecdotes ?

Olaf voyage pas mal à nos côtés, nous partons souvent en bord de mer en Bretagne, en Normandie ou à La Rochelle par exemple. C’est un chien qui adore l’air marin et c’est également un adepte des balades en bateau ! Il est très à l’aise à bord, nous lui avons acheté un gilet de sauvetage rouge qui lui va à merveille ! C’est également très pratique car le gilet lui permet de nager plus longtemps sans trop se fatiguer.

Le seul inconvénient est que malheureusement beaucoup trop d’endroits sont interdits aux chiens comme certains jardins, parcs ou plages. C’est regrettable ! Il y a peu de temps nous étions dans le Cotentin et nous sommes passés par la ville de Vauville (50) où il y a un superbe jardin botanique et une belle réserve naturelle, malheureusement les deux endroits étaient interdits aux chiens, même tenus en laisse… Ce fût une déception mais nous avons trouvé pleins d’autres spots merveilleux où nous avons passés de bons moments avec Olaf ! Ce qui est intéressant, c’est que cela nous pousse à chercher d’autres endroits souvent moins touristiques et donc moins fréquentés.

Pour ce qui est des hébergements, en général nous privilégions les locations ou les hôtels qui acceptent les animaux. C’est clair que les choix sont plus réduits car beaucoup ne les acceptent pas, mais nous trouvons toujours un logement qui convient. En général, Olaf est très bien accepté et tout le monde veut le caresser. Lors de notre dernière location, la propriétaire du logement était même prête à adopter Olaf, c’est dire !

Ça serait mentir que de dire que voyager en France avec son chien est toujours simple, mais c’est tout à fait possible quand on en a vraiment envie, même avec un grand chien. En tout cas, les voyages avec lui sont mille fois plus agréables !


Dirais-tu qu’Olaf te ressemble sur certains aspects ?

C’est marrant, mais oui je trouve qu’Olaf me ressemble sur certains points. Notamment au niveau de la sensibilité : nous sommes de vraies éponges à émotions et on supporte très mal l’injustice. Olaf est doux et têtu à la fois, un peu comme moi... Pour ce qui est des capacités physiques il ressemble beaucoup plus à Julien : un vrai explorateur, un peu tête brulée ! Ils sont tous les deux très persévérants.

Comment se passe l’éducation d’Olaf, qui est encore jeune ?

Nous avons accueilli Olaf à ses 2 mois, et son éducation a été assez difficile au début car il était adepte des mordillements. Il faut savoir qu’avec les petites dents de chiot, c’était franchement l’horreur… Il était tellement adepte du contact qu’il avait du mal à se poser et jouer seul. Avec le temps et un peu de patience cela s’est arrangé, même si malgré toutes les astuces que j’ai pu essayer il n’y a pas eu de remède miracle !

Dès les 3 mois d'Olaf nous avons pris des cours avec un éducateur (Samuel Meyer - @chien_ludique), il a un vrai don avec les chiens et a été d’une aide remarquable, car il nous a permis de poser un cadre et de mieux comprendre comment fonctionne Olaf. Son point de vue et ses méthodes positives ont été très précieuses pour nous et le sont encore au quotidien. Nous participons presque tous les samedis à des balades collectives qu’il organise au bois de Boulogne. C’est un super moment car pendant 2 heures nous alternons des phases de balade libre où les chiens jouent entre eux, et des phases d’entrainement variés : travail de l’immobilité avec distraction, marche en laisse, rappel...

Au quotidien nous essayons de faire travailler Olaf en lui demandant différentes choses, même si ce n’est pas toujours évident en fonction des situations. Comme Samuel Meyer le dit si bien, il est primordial de demander des choses à son chien et ne pas se contenter de longues balades sans jamais le solliciter sauf en cas d’urgence. Par exemple, quand nous prenons Olaf en photo pour son compte Instagram, c’est un très bon exercice pour travailler l’immobilité !


Qu’est-ce qui t’as poussé à créer une page Instagram pour lui ? Que partages-tu avec ta communauté ?

Tout d’abord, j’adore regarder les photos de chiens et suivre leurs aventures ! Quand on a une relation forte avec son chien et qu’on adore prendre des photos comme moi, je pense qu’on a naturellement envie de les partager avec d’autres personnes. À la base, nous ne sommes pas des adeptes des réseaux sociaux : ni moi ni Julien n’avons de compte personnel. Seul Olaf possède son propre compte !!

Je prends plaisir à partager ses aventures avec les personnes qui le suivent et j’apprécie tout autant suivre celles des autres en retour. C’est très enrichissant d’échanger et parfois cela permet de faire de belles découvertes ! Il y a peu de temps, une dame m’a contactée sur Instagram en me disant qu’Olaf ressemblait énormément à sa chienne Olly : il s’est avéré que c’était la sœur d’Olaf. Nous avons hâte de la rencontrer !

Accordes-tu de l’importance à ce que tu lui achètes ?

Oui bien sûr, comme pour nous, nous faisons attention à ce que nous lui achetons. Pour son alimentation nous lui donnons des croquettes naturelles et intéressantes sur le plan nutritif. Nous ajoutons aussi de l’huile de saumon car elle possède de nombreuses vertus. Pour les friandises, c’est moi qui lui fabrique ses biscuits préférés à la banane, flocons d’avoines et au beurre de cacahuète bio ! Si je manque de temps, je lui achète des biscuits équivalents.

Pour les accessoires nous faisons attention à la qualité de fabrication et la solidité. Et évidemment, si le style et la qualité vont de pair c’est le top !

Pour le moment Olaf ne porte pas souvent de vêtements, sauf un imperméable quand il pleut car avec ses poils ras, il est sensible à l’humidité, c’est donc important de le protéger pour continuer les grandes balades, même sous la pluie… Nous aimons bien les bandanas, car ce sont des accessoires sympas qui apportent une touche de style sans être trop contraignant pour Olaf.

Pour les balades, Olaf porte presque tout le temps un collier et nous utilisons une laisse réglable 3 points afin d’adapter au mieux la longueur en fonction des situations.


Si tu devais choisir ta pièce favorite parmi notre boutique, laquelle serait ta préférée ?

L’ensemble collier argenté et laisse en similicuir, car j’aime beaucoup le côté scintillant sans tomber dans le "show off" ! De plus, il me paraît important de choisir des accessoires solides et fiable pour l’aspect sécurité. Le similicuir est une matière intéressante car Olaf étant assez baroudeur, il se salit vite, donc un coup d’éponge humide suffit pour nettoyer ce collier !

Ainsi que l’imperméable à capuche avec sa doublure argentée, car je le trouve tout simplement magnifique ! Je n’en ai jamais vu un comme celui-ci ailleurs. Il a une coupe super stylée et vraiment pratique car assez large - effet cape - donc le chien est parfaitement protégé de la pluie sans être entravé par un imperméable trop ajusté. La fente dans la capuche est pratique car on peut attacher la laisse facilement. C’est vraiment une belle pièce indispensable pour faire de longues balades sous la pluie avec son chien.

Enfin, si Olaf devait faire son profil sur un site de rencontre, quelle serait son annonce ?

« Beau rouquin Hongrois, doux et tendre au corps d’athlète, cherche jolie princesse appréciant aussi bien les grandes balades en plein air que les longues siestes collés-serrés. »


Pour suivre les aventures d'Olaf aux quatres coins de la France et découvrir de belles photos qui vont vous faire voyager, on file sur son compte Instagram @parisihanoian !

Je vous rappelle que cette jolie interview était la dernière avant une pause jusqu'à la rentrée. On revient bientôt avec des nouveautés, des interviews exclusives et des vidéos !
Passez tous un bel été, en compagnie de vos compagnons bien sûr, et on se retrouve sur notre instagram pour suivre notre actualité ;)
61 vues

À PROPOS DE NOUS

Nous sommes CHIEN-CHIEN. Une marque d’accessoires pour chiens, made in France et cruelty-free, qui révolutionne les codes de la mode canine.

INFORMATIONS

Découvrez nos interviews exclusives et rencontres canines inédites !

#CHIENCHIENSHOP

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
@ CHIEN-CHIEN / contact@chien-chien.com