LE CHIEN-CHIEN BLOG

Découvrez nos interviews exclusives, news et rencontres canines

INTERVIEW : Akimi et Ryuu, les meilleurs amis

Les Shibas Inu sont très en vogue depuis quelques temps, bien que l'on dise souvent que c'est une race compliquée à éduquer... Mais rien n'est impossible, comme nous le prouve Kathy avec ses deux chiens Akimi et Ryuu. Rencontre avec deux Shibas bien dans leurs pattes !

J'ai rencontré Kathy et Tony, accompagnés de leur superbe duo Akimi et Ryuu, lors de notre shooting parisien. Baignés dans la culture japonaise depuis leur plus jeune âge, ce n'est sûrement pas un hasard s'ils ont décidé d'adopter deux Shibas Inu...


Même si Akimi n'était pas tout à fait à l'aise de se retrouver en ville avec tous les bruits constants, elle a accepté de jouer le jeu avec bon coeur. Quant à Ryuu, c'est un vrai poseur ! J'ai rarement vu un chien si sage pendant un shooting... Rencontre avec des "Shibas addicts" qui prouvent qu'avec de la patience et la bonne méthode, les difficultés ne sont pas insurmontables ; même avec une race dite difficile !


Comment Akimi et Ryuu sont-ils arrivés dans ta vie ?

J’ai toujours rêvé d’avoir un chien. Mais j’ai attendu d’avoir une situation plus stable, des revenus afin d’accueillir au mieux une petite boule de poils. Akimi est arrivée il y a plus de 5 ans déjà. Nous avons des amis qui ont eu une portée d’Akita Inu à l’époque, et nous étions complètement fans, mais c’était beaucoup trop gros pour nous… J’ai donc fait mes propres recherches et j’ai découvert le Shiba Inu ! J’étais jeune, je n’ai pas cherché très longtemps et j’ai sauté sur la première occasion.

Le caractère d’Akimi n’était pas simple : elle était effrayée et pas du tout à l’aise avec son environnement. Mais j’ai fait beaucoup de recherches par la suite, pour savoir comment mieux éduquer mon chien en méthode positive. Grâce à ça, aujourd’hui on peut dire qu’elle est bien.

Par la suite on a voulu un deuxième Shiba, mais de couleur sésame cette fois. À l’époque c’était assez rare et il n’y avait pas beaucoup de portée pour cette couleur. Nous étions sur la liste d’attente d’un bon élevage français, mais nous avons eu l’occasion de le prendre au Japon. Ryuu est arrivé un 14 février, c’était un chiot plein de vie, hyper heureux. Il correspond parfaitement à nos attentes. Un chien facile, bien dans ses pattes et qui n’a peur de rien.

Qu’est-ce qui t’a poussé à choisir le Shiba Inu plutôt qu’une autre race ?

On va pas se mentir, c’est plutôt son physique qui nous a attiré. Plutôt mignon et surtout petit, calme et indépendant.


Que dirais-tu de leur caractère respectif ?

Ils ont des caractères opposés. Akimi est plutôt calme et indépendante, elle préfère se poser sur son coussin ou admirer les nuages. Alors que Ryuu est toujours collé à moi, il adore les câlins et recherche beaucoup d’attention. Dehors, Akimi est solitaire et chasse un peu. Ryuu est plus sociable, il recherche le contact et n’est pas du tout chasseur.

Le petit défaut de Ryuu c’est qu’il ne s’entend pas avec les mâles entiers et plus précisément les autres Shibas mâles : autant avec les autres races il est très tolérant, autant avec les Shibas il est capable de leur sauter dessus ! C’est l’un des traits de caractère que l’on peut retrouver souvent chez les Shibas malheureusement…

Comment se passe la cohabitation avec deux chiens ?

Akimi a toujours été solitaire, même avec nous elle ne cherchait pas d’interactions. Nous avons souvent gardé d’autres chiens sur de courtes durées et cela se passait très bien… mais quand Ryuu est arrivé, elle avait déjà 3 ans. Elle a mis 2 bonnes semaines à l’accepter. Elle le repoussait gentiment à chaque fois qu’il voulait jouer, mais on les laissait interagir à chaque fois.

Je me rappelle d’une fois, nous étions chez ma belle-sœur qui a une Jack Russel un peu plus âgée qu’Akimi, avec qui elle jouait souvent. Nous avions ramené Ryuu également. Akimi s’est mise à jouer avec la petite Jack Russel ; dès qu’elle se retournait et voyait Ryuu qui interagissait aussi, elle lui grognait dessus, mais pas sur la Jack.

Depuis ils sont devenus les meilleurs amis : Akimi est comme une grande sœur pour Ryuu, elle prend soin de lui, n’hésite pas à le défendre quand un chien s’approche trop près ou brusquement.

Quand Akimi n’est pas là, Ryuu est triste et s’isole. Ils se respectent énormément, si Akimi boit ou mange, Ryuu attend qu’elle finisse pour en faire de même. Si Akimi rogne pour une friandise et que Ryuu la veut aussi, il va se poser tranquillement devant elle et attendre qu’elle finisse… Mais si elle ose tourner la tête, il va prendre la friandise et Akimi ne lui dira rien du tout.

Nous sommes vraiment addicts à cette race : leur caractère et leur physique correspondent parfaitement à notre quotidien. Nous souhaiterions une petite dernière d’ailleurs !

Comment décrirais-tu votre relation aujourd’hui ?

Akimi est assez fusionnelle avec mon ami, et Ryuu l’est plus avec moi. Ce sont nos petits bébés, on essaye de passer le maximum de temps avec eux, le weekend on en profite pour sortir avec d’autres copains Shibas. Cela fait plus 2 ans maintenant que l’on se donne rendez-vous aux parcs : bois de Vincennes, de Vaires, parc de Noisiel, bois de Cucufa… Petit coucou à nos copains Naya, Yuuki, Malko, Lana, Pin-up, Ollie, Yuki, Kira, Ookami, Dory, Michiko, Luffy et pleins d’autres encore !

Mais on respecte aussi la vie de nos amis, si on ne peut pas les emmener, ils resteront à la maison sans souci. Parfois l’humain est égoïste et cherche à emmener son chien partout sans penser aux conséquences. Par exemple Akimi n’aime pas la foule, les enfants ou bien la ville : je ne vais donc jamais la forcer à aller chez des amis où je sais que l’on sera nombreux, que l’on va parler fort, que les enfants vont crier, etc. La garder avec moi pour la mettre dans une mauvaise situation, ce n’est pas possible… Elle est beaucoup mieux au calme à la maison.

Idem pour des vacances, j’ai la chance d’avoir ma famille pour garder mes chiens. Lors de mes voyages à l’étranger, je les laisse chez ma famille au calme avec des gens qu’ils connaissent plutôt que les mettre dans un avion et forcer Akimi a marcher en ville etc.

On respecte les caractères de nos chiens et nous pensons avant tout à leur bien-être, plutôt qu'au nôtre !


Quel est le meilleur souvenir que tu aies avec eux ? Et la pire bêtise qu’ils aient faite ?

Le meilleur souvenir, c'était nos vacances à Bordeaux tous les quatre. Il y a de super endroits pour se promener avec les chiens et même s’y baigner avec eux ! Ils adorent la plage, ils en deviennent complètement fous…

Mon pire souvenir c’est quand Ryuu a mangé le talon de mes chaussures de demoiselle d’honneur à J-2… alors que je les avais achetées à J-7 du mariage. Heureusement j’ai un super cordonnier qui a pu sauver ma chaussure dans les temps !

Les shiba inu sont réputés pour être des chiens souvent difficiles, qu’en penses-tu ?

On va dire que oui. Ce ne sont pas des chiens de berger MAIS on peut faire des choses avec eux ! Il faut toujours rester dans l’éducation positive, les méthodes coercitives ne fonctionnent pas sur eux.

L’idéal aussi, c’est de prendre un chiot dans un bon élevage, qui fait bien son boulot sur la sélection des reproducteurs - test de santé, test de caractère - et qui sociabilise bien les chiots. Dans la reproduction, il y a une grosse part de génétique mais il y a aussi la sociabilisation qui doit être suivie, même quand le chiot est dans sa nouvelle famille.

Le gros point noir du Shiba, c’est le rappel. Ici, avec beaucoup de travail, je suis capable de lâcher mes chiens sans problème dans les grands espaces verts. Akimi sait faire quelques tours : tourne, roule, fais la belle, fais la morte… Tous les deux répondent plutôt bien aux signaux du quotidien : viens ici, attends, stop, descends, monte, saute… Je peux leur faire prendre la douche sans souci, couper leurs griffes, et chez le vétérinaire je n’ai aucun problème.

C’est vrai que c’est souvent plus difficile qu’avec d’autres races mais ce n’est pas impossible ! Il faut vraiment être très patient et rusé avec ces chiens primitifs.


Qu’est-ce qui t’as poussé à créer une page instagram pour Akimi et Ryuu ? Que partages-tu avec ta communauté ?

Le plaisir de les prendre en photos et de les voir heureux pendant nos balades ! La plupart du temps, ce sont des photos naturelles. J’essaye de les faire poser de temps en temps mais Akimi en a vite marre et le montre.

Je suis complètement fan de la race et j’adore suivre et rencontrer de nouvelles personnes, qui ont des avis différents sur les chiens. Grace à instagram, j’ai fait de superbes rencontres, avec des copines un peu partout en France. Nous avons également lancé ensemble le compte instagram @frenchshibacrew avec des photos de nos bébés lors de nos rencontres. Cette même passion pour le Shiba Inu nous a tous réunis, nous partageons les mêmes valeurs et on fera tout pour rendre nos chiens heureux avant tout !

Accordes-tu de l’importance à ce que tu leur achètes ?

J’aime bien acheter des colliers/harnais/bandanas et laisses via instagram. Je préfère des petits créateurs originaux, avec des touches parfois personnalisables.

Actuellement mes chiens sont aux croquettes sans céréales Purizon. L’année dernière, je souhaitais améliorer leur alimentation en les passant tous les deux au BARF (Prey model) avec l’accompagnement d’une amie. Malheureusement après 8 mois de cru, j’ai dû arrêter. Akimi ne mangeait pas ses os, elle avait perdu 4 kg - les os correspondent à 50% de la gamelle - et Ryuu était également un peu difficile sur certains aliments comme le poisson et les abats. Il ne gérait pas bien son apport en eau : il lui arrivait très souvent d’avoir des accidents de pipi, contrairement à quand il était sur une alimentaire sèche. Du coup, on a décidé de repasser les deux aux croquettes. Mais si dans le futur, j’ai l’espace et l’environnement, je serais prête à réessayer car je suis persuadée que c’est ce qu’il y a de mieux pour nos chiens !


Si tu devais choisir ta pièce favorite parmi notre boutique, laquelle serait ta préférée ?

Ma pièce préférée serait le collier en velours vert. Le vert est ma couleur préférée, mais surtout elle va très bien à Akimi comme à Ryuu !


Enfin, si Akimi et Ryuu devaient faire leur profil sur un site de rencontre, quelle serait leur annonce ?

« Akimi 5 ans, dormeuse professionnelle. La nourriture c’est toute ma vie, si toi aussi tu aimes manger, c’est que l’on est faits pour être ensemble ! »

« Ryuu 3 ans, séducteur dans l’âme. Aucune demoiselle ne me résiste. Si tu es en chaleur, n’hésite pas à me passer un coup de fil ! »

Pour retrouver Akimi et Ryuu lors de leurs grandes balades, et découvrir de très jolies photos, rendez-vous sur leur compte instagram @akimiryuu ! Un grand merci à Kathy et Tony d'avoir joué le jeu pour ce très joli shooting et belle rencontre, pleine de bon sens :)


À la semaine prochaine pour une nouvelle interview exclusive ! On vous prépare également des nouveautés sur le blog, dès la rentrée !
  • Black Instagram Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Black Facebook Icon

À PROPOS DE NOUS

Nous sommes CHIEN-CHIEN. Une marque d’accessoires pour chiens, made in France et cruelty-free, qui révolutionne les codes de la mode canine.

INFORMATIONS

Découvrez nos interviews exclusives et rencontres canines inédites !

#CHIENCHIENSHOP

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
@ CHIEN-CHIEN / contact@chien-chien.com